Publié dans Education, J'ai vécu, Je raconte/témoigne, Non classé, Parentalité

Ils racontent/témoignent… Notre première rentrée des classes

Septembre 2020, le mois tant redouté par maman et papa. Ils n’ont pas arrêté de nous répéter pendant plusieurs semaines « c’est bientôt l’école les enfants, ça va être trop bien vous verrez » et ils nous ont acheté des tas de livres qui parlaient de la maternelle et on a même fait des cahiers d’exercices trop faciles pour nous préparer à l’école et on a même eu le droit de choisir nos sacs ! C’était trop bien !

Mais quand le matin de la rentrée, maman nous a habillé et papa nous a coiffé, on a compris que quelque chose n’allait pas. Maman était triste et fâchée, elle courait partout, disputait papa parce qu’il ne pouvait pas venir avec nous, papa prenait plein de photos de nous et on était super fiers mais… on sentait que quelque chose n’allait pas nous faire plaisir.

Maman nous met nos chaussures et une petite veste parce qu’il fait « frisquette » comme elle dit souvent et « c’est parti les bébés! », et elle met le masque à tout le monde. C’est rigolo le masque !
Sur le chemin de l’école, on voit d’autres enfants marcher à côté de leur maman ou de leur papa et ils ont l’air contents. Ils sautent et rient mais nous on n’a pas trop envie de rire ni de sauter. On commence même déjà à avoir peur et à serrer fort la main de maman.

On arrive devant l’école. On sait que c’est notre école parce qu’avec maman et papa on allait souvent nous promener dans le bois pas loin de l’école et à chaque fois, ils nous disaient « ce sera ici votre école les bébés ». Il y a beaucoup de monde avec des masques devant l’école, beaucoup de mamans/papas et beaucoup d’enfants comme nous. Moi, Raphaël, je commence à avoir très peur et je pleure en demandant à maman de rentrer à la maison. Maman a donc dû me porter pour me consoler et Richard, lui, observait tout le monde sans pleurer. Je ne veux pas y aller ! Je veux mon papa ! Il est où mon papa ? Je l’appelle mais il ne vient pas. Maman essaie de me consoler comme elle peut et je sais qu’elle est aussi triste que moi. Elle nous aime trop fort ma maman, elle nous le dit tout le temps, même trop souvent et même que des fois, elle nous le dit en nous faisant plein de bisous et on ne peut plus respirer après.

Une dame avec un masque arrive vers nous et maman nous dit « c’est votre maîtresse, elle est très gentille ». La dame nous dit d’entrer et là je pleure encore plus fort. Je ne veux pas y aller maman ! Je veux papa ! Je veux rentrer à la maison.
Moi, Richard, je commence aussi à pleurer un tout petit peu mais j’ai pas trop peur. Je tiens la main de maman et je sais qu’elle ne nous laissera pas. C’est ma maman d’abord.

Wouaaaaa ! Elle est grande l’école, il y a même nos photos sur les portes manteaux mais il y a trop de bruits, les enfants crient et les mamans et papas parlent fort, on a peur alors on pleure tous les deux. Maman a du mal à tout gérer, elle a son sac sur l’épaule, moi (Raphaël) dans les bras et moi (Richard) par la main, nos vestes et nos sacs sur les bras et en plus une autre dame de l’école lui a donné pleins de papiers à tenir. Elle est drôle maman, chargée comme ça. Ah, la maîtresse arrive pour aider maman ! Elle lui prend les papiers et les vestes et maman lui dit merci. Elle a l’air gentille la maîtresse mais on ne veut quand même pas rester. Maman nous met nos chaussons et nous emmène nous laver les mains dans une grande salle de bain avec plein de petites toilettes et un long lavabo bizarre. Comment on allume l’eau ? Ah il faut appuyer… ouf appuyer très fort même. On n’aime pas la salle de bain de l’école, il n’y a pas de porte comme à la maison mais maman nous dit que c’est normal. Moui…

Ensuite on entre dans la classe. Nous, on appelle ça le « salon » parce que c’est comme à la maison : il y a des chaises, des tables, des jouets et des livres. Et à la maison, on appelle cette pièce le « salon » alors ici aussi c’est le salon pour nous. Maman me (Raphaël) porte toujours parce que je continue de pleurer et elle me (Richard) tient toujours la main parce que je me colle à elle, je veux rester avec maman ! On voit les autres enfants avec leur maman ou papa visiter le salon et la chambre mais maman ne les suit pas. Elle reste loin derrière avec nous et quand tout le monde est sorti de la chambre, maman nous y a emmené pour regarder. Il y a plein de lits mais des lits bizarres. Il y a des lits sur des lits. Maman nous dit qu’on appelle ça des lits superposés, et ben nous on ne veut pas dormir dans les lits superposés ! On veut dormir dans nos lits à nous.

On retourne au salon et maman nous installe sur des bancs en mousse à côté de la bibliothèque. Elle prend quelques livres et nous lit des histoires. On adore les histoires surtout quand c’est maman et papa qui nous les racontent. Ca va mieux, on ne pleure plus et en plus on choisit d’autres livres pour lire tout seul. La maîtresse vient nous voir et parle avec maman. On ne comprend pas tout et avec les masques on ne voit pas si elle sourit ou pas alors nous, on ne lui sourit pas non plus… Mais on entend maman rigoler avec la maîtresse alors on sourit un peu à la maîtresse.

Après, maman nous dit qu’elle doit partir mais qu’elle revient très vite. Je (Raphaël) ne veux pas que maman s’en aille, je veux qu’elle reste avec moi ou alors qu’elle me prenne avec elle. Je me remets à pleurer encore plus fort ! Maman me (Richard) dit de prendre soin de mon frère, de bien m’occuper de lui pour ne pas qu’il pleure et elle nous redit de ne pas oublier que quand maman et papa ne sont pas là, on doit toujours être là l’un pour l’autre. Je vois les yeux de maman briller quand elle quitte le salon, on dirait qu’elle pleure comme Raphaël. La maîtresse nous prend la main pour nous ramener dans le salon mais maman n’est déjà plus là alors on pleure beaucoup. On veut notre maman et notre papa

Il n’y a plus que des enfants dans le salon, les mamans et les papas sont tous partis. Certains enfants pleurent plus fort que nous alors nous on a arrêté de pleurer pour les regarder. La maîtresse nous dit alors de venir nous assoir sur les bancs devant le grand tableau blanc pour nous raconter une histoire et après on est allé mettre nos chaussures pour aller dehors. Nous, on ne sait pas mettre nos chaussures tout seul alors la maîtresse nous a aidé. On est allé jouer dehors et c’était trop bien ! On a joué tous les deux à se cacher et à se courir après. On n’a pas joué avec les autres enfants parce qu’ils crient trop fort.

Après, la maîtresse nous a appelé pour rentrer dans le salon. On a enlevé nos chaussures tout seul et on a mis nos chaussons tout seul aussi. J’ai (Richard) envie de faire pipi alors l’autre maîtresse m’emmène dans la grande salle de bain que je n’aime pas trop. Je vais tout seul sur les toilettes et quand j’ai fini, j’appelle « maîtresse… maîtresse » mais personne ne me répond. Je m’habille alors tout seul sans m’essuyer parce que je ne sais pas faire. Il faudra que je demande à maman et à papa de me montrer. Et je vais me laver les mains tout seul comme à la maison mais je ne sais pas comment faire pour revenir dans le salon. Je continue à appeler « maîtresse » et même mon frère « Fifi !! » mais personne ne vient. Je cherche mon chemin tout seul mais je ne sais pas où je suis, je commence à avoir peur. Et là je vois l’autre maîtresse devant moi. Elle est venue me chercher, je suis très content ! On retourne dans le salon et je cherche tout de suite mon frère. J’ai à peine eu le temps de m’assoir à côté de lui que la maîtresse nous dit d’aller faire pipi et nous laver les mains parce que les mamans et papas sont arrivés. Moi j’ai déjà fait alors Fifi y va tout seul.

Quand Fifi a fini, on remet nos chaussures et nos sacs sur le dos et la maîtresse nous emmène sur les bancs devant la grande porte. Elle ouvre ensuite la grande porte et on voit tout de suite maman et papa. Je (Raphaël) suis tellement content que je me lève vite pour aller vers eux et je me cogne le pied sur le pied du banc et je tombe en me cognant la joue sur le banc d’à côté. Même pas mal. La maîtresse me met une poche de glace sur la joue et on peut enfin aller voir maman et papa !!! Maman nous a dit que tous les jours pendant quelques mois, on va que le matin à l’école, ouf. Et en plus, en sortant de l’école, il y avait aussi notre Ba ngoai (mamie en vietnamien), notre tata et notre tonton, avec des cadeaux pour nous !!!

En fait, c’était trop chouette l’école !!! Mais on ne veut quand même pas y retourner 🙂 ….

Richard et Raphaël

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s