Publié dans Avis, conseils, expériences personnelles, Non classé, Parentalité

A tous les papas, présents pour leurs enfants

Mon papa, mon héros

Dans mon line-up des articles à publier, j’avais prévu un hommage à mon mari Monsieur B. pour exprimer à quel point c’est un mari, un fils, un ami mais surtout un papa extraordinaire. Mais j’ai très récemment lu l’article d’un homme (https://montessorimaison.home.blog/2019/07/23/psycho-papa-isole-pere-coule-dans-un-monde-de-femmes/ de PapaPik) qui m’a touché et qui m’a à la fois exaspéré. Il explique être un père isolé, consacré à 100% à sa fille quand il en a la garde et on peut profondément ressentir l’amour qu’il lui porte à travers sa plume. Il place littéralement sa vie d’homme en deuxième ligne au profit de sa vie de père et n’hésite pas à faire les démarches pour obtenir de l’aide dans cette nouvelle organisation, non sans se heurter à la réalité de cette société : tout ou presque est dédié à la mère isolée et le regard sur l’homme seul peut parfois avoir une portée blessante.

Qu’on ne s’y trompe pas, je suis très heureuse que toutes ces aides soient disponibles pour la mère seule car cette situation est encore très répandue de nos jours. J’ai moi-même été élevée par ma mère, avec mes quatre frères et sœur. Néanmoins, je ne me permettrai évidemment pas d’affirmer quoique ce soit tant que je n’aurai pas l’appui d’une étude exacte, mais j’ai le sentiment que les papas « nouvelle génération » sont davantage impliqués dans le quotidien de leurs enfants (changement de couche, mouchage de nez, jeu, éducation, bain, cuisine…). Et ce phénomène est aussi à mon sens à lier au changement sociétal qui s’opère depuis plusieurs années maintenant : les responsabilités des femmes au sein de leur travail.

Actuellement, nous sommes plus que jamais (dans les pays développés tout-du-moins) animés par les débats sur l’égalité homme-femme dans nos sociétés. Les femmes obtiennent, encore difficilement – osons le dire – les mêmes avantages que les hommes (il est toujours très très rare de voir une femme à la tête d’une entreprise par exemple) mais elles y parviennent petit à petit. Et aux dépens de beaucoup de choses, pour enfin pouvoir faire valoir leurs qualités (j’en sais quelque chose, je le vis moi-même en ce moment) ! Mais j’ai une chance inouïe que toutes les femmes n’ont pas : un mari en or.

Monsieur B. est un pilier dans ma vie. Il m’a toujours soutenu dans mes choix, dans mes prises de risques, dans mon besoin constant de relever des défis et dans ma bougeotte. Et depuis que nous avons les jumeaux, il est aussi devenu le pilier de nos enfants. Mon travail me demande beaucoup de déplacements professionnels et beaucoup d’investissements en temps bien que j’essaie au mieux de gérer l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle. Dans mes périodes d’absence, c’est Monsieur B. qui gère d’une main de maître la maison : lessive, cuisine, course, tâches ménagères, gestion des enfants le matin et le soir etc. Le reste du temps, nous nous partageons les tâches en privilégiant toujours le temps passé à jouer et à partager en famille.

Pour l’anecdote, cet été, je n’avais qu’une semaine de congés, compte-tenu de ma récente prise de poste, quand la crèche, elle, fermait 4 semaines. Super papa n’a pas hésité à solder tous ses congés pour garder les bébés et instaurer avec eux une routine matinale trop mignonne : balade au lac puis direction la boulangerie pour acheter du pain ensuite halte au parc pour jouer et enfin détour à la mare aux canards pour leur dire bonjour. Et ce que j’ai adoré par-dessus tout c’est lorsqu’un weekend en me baladant avec eux, une dame nous salue et me dise « ah je rencontre enfin la maman » avec un sourire bienveillant. Et que dans la foulée, la boulangère s’adresse à mon mari et mes fils de manière très familière, en me disant que tous les jours à la même heure, elle savait qu’ils viendraient… ils étaient tous les trois bien connus dans le quartier, mes enfants comme les « jumeaux trop mignons » et mon mari comme « le papa des jumeaux » et tous avaient un regard bienveillant sur eux.

Complicité père-fils

Tout cela pour dire que je suis aujourd’hui fière et touchée de voir les pères plus investis dans la vie et les tâches quotidiennes de leurs enfants. Mais j’encourage aussi les femmes à prôner ce changement et à mettre en valeur ces hommes. Reconnaître que le père s’occupe à merveille de nos têtes blondes ne doit pas nous « faire peur ». Cela ne signifie pas que nous soyons de mauvaises mères mais tout simplement que ce sont de bons pères 🙂 Tout n’est qu’une question de point de vue, croyez-moi. Alors, s’il-vous-plaît :

-Les médecins, cessez de vous adresser à la maman pour poser des questions, le papa connaît aussi certainement les réponses
-Les enseignants, la liste des fournitures scolaires ne s’adresse pas qu’aux mamans et le numéro des papas apparaissent aussi sur les formulaires d’inscription en cas de souci
-Les organismes, ne faites pas la distinction entre mère ou père célibataire, cela reste un parent isolé
-Les gens, de base et de grâce, arrêtez tout simplement de juger

Je m’arrête ici sur ces mots : bravo les papas, continuez à être présents pour vos enfants, à partager les tâches avec vos femmes, à participer aux tâches quotidiennes, à enfiler des robes pour jouer à la princesse avec vos filles… cela ne vous rend que plus aimants et plus respectables.

Et pour toi Monsieur B., merci pour tout, pour moi, pour eux, pour ce que tu es et pour celui que tu seras toujours : on t’aime fort.

C.

3 commentaires sur « A tous les papas, présents pour leurs enfants »

  1. Un jolie article C. oui je passe bien par la. Il est vrai que le monde est dur, à chaque instant et je ne suis pas à 100% avec ma fille mais à 200% hihihihi car je porte beaucoup d’importance à pouvoir donner tout ce que je peux quand je le peux. Et quand on me demande : Que fais tu des 50% restant ou tu n’as pas la garde ? Et bien je fais des animations dans les café parents pour les aider à éduquer, à changer leurs visions de l’éducation.

    J’aide beaucoup de femmes dans les groupes Facebook (groupes avec au total 50k personnes) et quand je suis dans les parc, j’aide les parents, j’aide les enfants car chaque parent qui peut changer au moins UNE chose dans son éducation et un enfant qui aura N neurones de bienveillance en plus. Ma vie privé ? Elle ne m’intéresse pas, beaucoup me disent que je suis aussi 50% homme et je répond que pourquoi je ne devrais pas utiliser ces 50% pour aider les autres ? Les pompiers, les médecins, la police le font bien non ? 🙂

    Alors Monsieur B., restez vous même, donnez tous l’amour que vous avez à ces 2 petits miroirs de câlins car vous aurez la chance d’avoir 2 fois plus d’amour en retour, je suis jaloux, une femme magnifique, 2 jumeaux, ca en fait de l’amour dans cette maison 😀

    Chapeau beau à votre courage à tous les deux (et grattouilles aux jumeaux)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s