Publié dans Avis, conseils, expériences personnelles, J'ai testé

J’ai testé… Gros articles de puériculture : mes 5 Tops et 4 Flops

Quand on apprend qu’on est enceinte, on pense tout-de-suite (ou presque) à ce qu’il va nous falloir pour l’arrivée de bébé. Quand on apprend qu’on est enceinte de jumeaux, on pense tout-de-suite à tout ce qu’il va nous falloir en double et on visualise très rapidement notre appartement (ils ont passé leur première année dans notre ancien appartement, avant qu’on ne se lance dans l’achat de la maison) prochainement transformé en entrepôt d’articles de puériculture : on avait en plus que 2 chambres !

Dès mon 5e mois de grossesse, j’ai élaboré une liste de naissance longue comme la muraille de Chine (mon beau-frère est Marseillais, ça déteint) et j’y ai tout mis : lits à barreaux, lits parapluie, sièges auto, chaises hautes, baignoire, tapis d’éveil, poussette double de compet’, bib expresso, sacs à langer etc mais inutile de vous dire que beaucoup de choses étaient « vitales » mais que tout n’a pas été indispensable, bien au contraire. Disons que pendant mes 4 mois de congés maternité avant l’accouchement, j’ai eu beaucoup de temps libre pour surfer sur les blogs de mamans, sur les vidéos YouTube et j’en passe, et que tout ce que je voyais me semblait alors des must-have. Le site www.bebeboutik.com était alors devenu mon meilleur ami (et ma banque mon pire ennemi). Quand certains articles se sont révélés être mes sauveurs, d’autres m’ont fait regretter d’avoir été une acheteuse compulsive, en direct de mon lit (vive Internet).

En tout cas, pour commencer, voici mes 5 Tops et mes 4 Flops (j’ai pas trouvé de 5e flop, hehe) dans la catégorie « gros articles de puériculture » avec mes avis sur les produits. Il est important de préciser que certains articles ont été d’une réelle nécessité (comme la baignoire, les pieds de baignoire…) mais qu’il a fallu faire 5 choix 🙂 

Mes 5 Tops en gros articles de puériculture

Les lits à barreaux – Sauthon

Indispensable pour les nuits de mes bébés. Je voulais des commencer avec des berceaux mais compte tenu des prix (à multiplier par 2), j’ai directement opté pour les lits à barreaux. Mon attirance pour les méthodes MONTESSORI m’a quand même fait me poser la question du lit au sol dès la naissance mais mon côté angoissée m’a convaincue du lit encadré et sécurisé. Cet achat a évidemment été utile et indispensable d’autant que les enfants y seront jusqu’à leurs 2 ans au minimum. Le choix du lit est forcément très important, notamment dans la qualité et la solidité du bois mais surtout sur la composition de la peinture ou du vernis qui le recouvre. Il m’a fallu nombreuses heures de recherche sur Internet pour être certaine que le choix que je faisais serait bon pour mes jumeaux. J’ai acheté deux lits SAUTHON sur Bébéboutik et j’en suis presque pleinement satisfaite. Le lit dispose d’un tiroir de rangement, de deux niveaux pour le sommier, il est solide et faible et de surcroît, je le trouve mignon. Par contre, si c’était à refaire, je me tournerais davantage vers un lit tout bois et sans peinture car dès lors que mes bébés ont commencé à faire leurs dents, ils ont rongé les barreaux de leur lit et ont dû ingérer une certaine quantité de peinture (et de bois). Bien que mes recherches m’avaient convaincue dans la qualité de la peinture de SAUTHON, je n’avais pas pensé à cette éventualité (qui se doute que ses bébés se transformeraient un jour en castors ??)

Lits à barreau collection ourson de la marque SAUTHON

La poussette double de compet’ (avec cosy qui sert aussi de siège auto) – Evolutwin de RedCastle 

Mes beaux-parents nous avaient offert la poussette double Evolutwin de chez RedCastle et elle nous a bien servi les 6-7 premiers mois. Elle a l’avantage de se plier en triangle et de prendre peu de place dans le coffre quand les petits sont encore en cosy. Niveau confort, elle est super, bien rembourrée, rien à redire. Sauf peut-être que le point négatif dans les poussettes doubles c’est qu’il n’y a pas de nacelle.

Poussette double Evolutwin de la marque REDCASTLE

Mais encore une fois, bien que cet achat ait été indispensable pour les balades et sorties avec bébés, à refaire, je l’aurais approché différemment. Le principe d’avoir un bébé en dessous de l’autre ne m’enchantait pas plus que ça, d’autant que celui qui était en bas était pile poil au niveau des pots d’échappement des voitures. Ensuite, pour le cosy, si la voiture n’est pas équipée du système de barre isofix, il faut en plus investir dans la base (qui coûte presqu’aussi cher que le cosy lui-même). Et enfin, je citais le gain de place dans le coffre quand le cosy est d’usage mais dès qu’on passe à l’assise « classique » pour plus grand, alors là, à moins d’avoir une familiale, ce n’est même pas la peine d’envisager des vacances sans coffre de toit. Non seulement il nous faut de nouveaux sièges auto (là la banque faisait carrément la tronche) mais il faut aussi réussir à caser la structure de la poussette + les 2 hamacs dans le coffre. Sans parler du sac à langer, des lits parapluie, des matelas pliants, les valises etc. Dès qu’on les a passé au siège auto coque de chez Bébé Confort (vers 5-6 mois) on a basculé sur une poussette canne MacLaren (cadeau de ma maman), la Twin Techno. Et ça nous a changé la vie en termes de gain de place. Je n’avais alors jamais vu la poussette canne compacte Britax Holiday Double, qui une fois pliée, se porte en sac à dos, autrement j’aurais choisi celle-là je pense.

Le siège auto bouclier – Cybex Pallas M-Fix 2

Nous avons investi pour leur 9e mois dans deux nouveaux sièges auto pour ma voiture, équipée elle d’attaches isofix (nous avons gardé les coques pour la voiture de Monsieur B.) : les Cybex Pallas M-Fix 2. J’étais d’abord réticente, j’avais peur que le système de bouclier soit trop étouffant et que le confort soit dégradé. Mais avec tous les avis que j’ai pu lire et sur le retour d’expérience de mon beau-frère, on s’est lancé. Le moins que l’on puisse dire, c’est que je ne regrette absolument pas mon choix. Mes enfants l’ont tout de suite adopté et pour chaque déplacement, ils se dirigent automatiquement vers la voiture de maman. Ils y dorment super bien et le bouclier leur permet par ailleurs de poser leur tête. Le plus drôle, c’est que lorsque tata ou tonton essaie de les installer sans savoir comment cela marche, ils les guident à la perfection. Allez qu’ils leur montrent le bouclier, tirent dessus et s’expriment par onomatopée quand une étape est oubliée (souvent la ceinture).

Siège auto Cybex Pallas M-Fix 2

Le seul inconvénient qu’il peut y avoir sur ce siège est qu’il est forcément face à la route. En revanche, les points positifs sont nombreux (je cite le site de la marque dont voici la fiche produit) :

Bouclier ajustable à une main (Gr. 1)

Peut être utilisé pendant plus de 11 ans

Protection Linéaire contre les Impacts Latéraux ajustable individuellement (Système L.S.P. Plus)

Fonction d’inclinaison à une main confortable (Gr. 1)

Appui-tête inclinable breveté

ISOFIX Connect pour plus de sécurité et de stabilité

Transat – Up and Down de Beaba

Comme je savais que j’allais avoir de très fortes chances d’accoucher par césarienne, j’ai anticipé en choisissant le modèle Up and Down de chez Beaba et quel bonheur ! Le super avantage de ce transat est qu’il peut aussi bien se mettre à ras le sol comme la plupart des transats mais il peut aussi se remonter de manière à ce que bébé soit à notre hauteur lorsque nous sommes assis par exemple. Et ces transats m’ont sauvé la vie. J’ai mis beaucoup de temps pour me remettre totalement de mon opération et les mouvements à répétition n’aidaient pas. Le fait de ne pas avoir eu à me baisser continuellement pour mettre et sortir mes jumeaux des transats a été un vrai soulagement pour moi. De la même manière, les poignées m’ont été particulièrement utiles pour les déplacer et pour y installer des arches d’éveil.

Outre le côté pratique, il y a aussi l’aspect agréable de la chose. Lorsque nous étions à table, les bébés étaient avec nous et à notre hauteur, pas à nos pieds.

Une fois qu’ils ont été plus grands et tenaient assis, on est passé sur les chaises hautes (Prima Pappa Zero-3 de Peg Perego nous, et franchement, canon) et on a installé les transats chez ma maman. Elles s’en servaient alors de transats mais aussi de chaises hautes justement. Les bébés y étaient tellement bien installés…

Le point positif est qu’on peut y poser bébé dès la naissance grâce au réducteur qui confère au transat un effet cocooning et enveloppant. D’ailleurs, lorsque Richard peinait à dormir les 6 premiers mois à cause des coliques, il n’y avait que dans ce transat qu’il y parvenait.  

Mes amours à même pas un mois dans leur transat Up and Down de BEABA… nostalgie nostalgie

Parc Belami grand modèle – Geuther

Le dernier gros article de puériculture que je ne regrette pas du tout d’avoir eu est le parc Belami grand modèle de la marque Geuther, que j’avais acheté sur le site www.allobebe.fr. J’y ai par ailleurs ajouté le fond de parc, un plaid en dessous et un tapis d’éveil par la suite dessus (histoire de bien rendre le parc confortable). Ce parc m’a été utile dès le retour de la maternité, notamment quand j’étais seule avec eux et que je devais m’absenter du salon (au bout d’un moment, je ne pouvais plus me retenir après quelques heures de vessie pleine…), j’étais davantage rassurée de les savoir dedans que dans le transat, même attachés.

Parc Belami Grand modèle de GEUTHER

Une fois qu’ils ont été plus grands, le parc me servait de lit d’appoint pour les siestes, pour l’éveil mais aussi pour les moments où je quittais la pièce. Ils ont d’ailleurs appris à se tenir debout grâce au parc mais aussi à appréhender les chutes sur le popotin. A partir du moment où ils ont su ramper, ils passaient 80% de leur temps au sol, sur le tapis afin de stimuler leur apprentissage. Le parc ne me servait plus que lorsque je les laissais un court instant. Puis, vint la marche et cette fois, nous avons démonté le parc qui dort maintenant gentiment dans notre garage.

A savoir que ce parc propose 3 hauteurs et est livré avec des roulettes. Pour notre part, les roulettes nous ont lâché au bout de 2 semaines mais ça ne nous a pas dérangé pour la suite de l’utilisation.

Mes 4 Flops en gros articles de puériculture

Plan à langer Camélé’O – Beaba

Je parle de flop non pas pour dire que le produit est inutile en lui-même mais parce qu’il a été inutile pour moi. Je l’avais initialement acheté pour l’utiliser sur les rebords de ma baignoire mais elle n’était pas adaptée, bien qu’il soit dit qu’elle est « universelle ». De ce fait, sa fonction première n’a pas été un succès et j’ai détourné son usage pour en faire un matelas à langer d’appoint.

Plan à langer Camélé’O de BEABA
Baignoire, transat et plan à langer. Seuls la baignoire et ses pieds m’ont bien servi.

Avec du recul, et si c’était à refaire, je m’en passerais sans hésitation. Pour la salle de bain, j’ai finalement installé un banc acheté chez IKEA sur lequel j’ai posé le matelas à langer des bébés (de VertBaudet) et ça a parfaitement fait l’affaire (même hauteur finalement que la baignoire). J’avais tenté le plan sur le banc mais il était trop large et donc peu stable.

Plan à langer pour commode – VertBaudet

Décidément, les plans à langer et moi c’est une véritable histoire d’amour (ou pas justement!). Pendant ma grossesse je voulais avoir une chambre aérée pour mes bébés donc avec le moins de mobilier possible. J’avais donc deux lits à barreaux, une table de chevet et une commode IKEA. Pour le gain de place, je m’étais dit qu’il serait judicieux de prendre un plan à langer pour commode et ça tombait bien, celui de VertBaudet matchait à la perfection avec la commode.

Plan à langer pour commode de VERTBAUDET
On ne voit pas bien mais la profondeur du plan est quasiment la même que celle du tiroir, donc à part ce qui est sur les côtés, c’était pénible d’attraper ce qui était au centre ou dans le fond

Sauf que, ce à quoi je n’avais pas pensé, c’était que le plan m’obstruerait complètement l’accès à mon premier tiroir. C’était une gymnastique pour récupérer les choses qui s’y trouvaient. Il m’a fallu 3 semaines pour m’avouer vaincue : j’ai acheté la table à langer d’IKEA que j’ai finalement installé dans le séjour puis la salle de bain (la circulation dans cette dernière pièce devenait de plus en plus à un parcours du combattant) et j’ai revendu le plan qui m’a plus agacé que servi.

Transat de bain – dBb Redmond

C’est toujours le côté angoissé de la jeune et nouvelle maman que j’étais qui m’avait persuadé d’acheter le transat de bain. Je craignais de ne pas savoir bien les tenir donc je pensais que le transat me rassurerait… que nenni. Je l’ai utilisé en tout et pour tout deux fois. La première fois au retour de la maternité comme on me l’avait conseillé et au bout de 20 secondes, je l’ai enlevé. J’étais bien plus à l’aise en le tenant et je ne sais, l’instinct maternel sûrement, qui m’a fait prendre confiance en moi dès le premier bain. 

J’ai ensuite retenté l’expérience à leur 6 mois, dans la grande baignoire et pareil, échec total. Ils étaient mal installés, limités dans leurs mouvements et pour le nettoyage c’était tout sauf pratique. J’ai finalement acheté un tapis de bain spécialement pour eux et je les allongeais directement dessus en les couvrant d’eau jusqu’à la limite des oreilles. Et à chaque bain c’était l’éclate !

Transat de bain de la marque dBb Redmond

Hop sur le bon coin le transat ^^

Babycook duo – Beaba

A l’instar des produits précédents, j’avais mis ce produit sur ma liste de naissance et mon meilleur ami me l’avait offert. Je précise encore une fois ici que c’est un flop pour MOI parce que sinon, je dois dire que le produit est top et bien pratique. Il a deux contenants qui permettent de cuire à la vapeur et un seul des deux contenants fait mixeur. L’avantage est que lorsque vous cuisez à la vapeur d’un côté, vous pouvez mixer en même temps de l’autre côté. 

Néanmoins, j’ai dû l’utiliser 3 fois seulement car cela me prenait plus de temps qu’autre chose quand il s’agit de cuisiner pour deux et non pour un. Je me rappelle de la première purée et de la première compote. J’ai passé un samedi entier dans ma cuisine et j’étais super fière d’avoir rempli 10 pots de purée et 10 pots de compote, jusqu’à ce que mon mari me dise (mais vraiment il se voulait gentil) « cool, ils ont presque 1 semaine de stock » …………………………………………

Je suis passée à la cocotte minute et au gros mixeur, pour gagner du temps et optimiser la quantité, voilà voilà…

Et voilà, je suis arrivée à bout de mes Tops/Flops en gros articles de puériculture. Une fois de plus, mes commentaires sont purement subjectifs et personnels. En tout cas si l’article vous a intéressé, vous pouvez également consulter mon autre article, cette fois sur les petits produits de puériculture ou d’éveil (c’est par ici !).

N’hésitez pas à me mettre en commentaires vos propres avis, vos Tops et vos Flops.

Pleins de bécots de la RiriFifiMum family.

C.

Un commentaire sur « J’ai testé… Gros articles de puériculture : mes 5 Tops et 4 Flops »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s